Faire du trail à La Réunion, c’est pas comme ailleurs. L’île compte des particularités liées à sa géographie, son climat ou encore aux profils des sentiers. Tour d’horizon et explications sur les spécificités du Trail Péi.

La Réunion « Terre de Trail » n’est pas une vaine expression ou un terme marketing opportunément utilisé, car les sentiers sont en effet au cœur de l’histoire, de la géographie et de la culture réunionnaise, bien avant l’existence même et l’engouement que connait ce sport aujourd’hui.

Les sentiers au cœur de La Réunion

Les sentiers sont intimement liés à l’histoire de La Réunion, celle de sa découverte, de sa colonisation et celle moins glorieuse de la période d’esclavagisme sur l’île. Car en effet l’essentiel des sentiers que nous connaissons aujourd’hui ont été tracé à l’origine par les Marrons, ces esclaves en fuite qui allaient se réfugier dans l’intérieur et les hauts de l’île, où ils y étaient d’ailleurs pourchassés sans relâche par des chasseurs à la solde des colons et grands propriétaires terriens. De nombreux lieux (îlets, pitons, ravines, cavernes…) portent leurs noms, dont les plus célèbres sont les esclaves Anchaing, Cimendef, Furcy, etc. ou les chasseurs François Mussard et Jean Dugain. Bien avant d’être empruntés par les randonneurs et les trailers, les sentiers sont aussi encore le quotidien de nombreux réunionnais pour se rendre à l’école ou au travail, ceux qui habitent dans les Hauts et dans les cirques bien sur, mais pas seulement, car il existe des sentiers partout à La Réunion, dans les villes et sur le littoral aussi. Ils permettent de s’affranchir des contraintes du relief moyennant quelques efforts, et dans certains cas, ils sont même le seul moyen de déplacement possible, comme à l’image du crique de Mafate accessible uniquement à pied ou en hélicoptère.

Ainsi, loin d’être de simples terrains de loisirs et de sports ou un effet de mode, parcourir les sentiers réunionnais constitue un voyage géographique et historique de l’île, et une pratique identitaire pour les réunionnais, intrinsèquement porteuse des valeurs de découverte et de liberté.

Panorama-cirque-de-mafate-reunion

L’île aux trailers

A La Réunion, si vous ne faites pas de trail, vous avez à coup sur un ami ou une relation qui en fait, en a fait, ou va en faire, et d’ailleurs si vous lisez ces quelques lignes… CQFD. Il faut dire que si quelqu’un avait voulu créer un parc d’attraction pour trailers, il n’aurait sans doute pas fait mieux que La Réunion : une île volcanique posée en plein milieu de l’océan Indien qui culmine à plus de 3000 mètres d’altitude, un relief dantesque constitué de 3 gigantesques cirques, des remparts vertigineux, des centaines de pitons, d’à-pics, de ravines et de cascades, le tout plongé au milieu d’une flore exubérante et souvent unique au monde, La Réunion est un joyau naturel et sauvage et un véritable paradis pour les trailers et les amoureux de montagne et de nature. C’est ainsi que plus de 1000 km de sentiers sillonnent tous les coins de l’île et offre des parcours de trail partout, et de tous les niveaux, du plus simple au plus difficile. Conséquence logique, La Réunion fait partie des pionnières dans l’organisation de courses de trail et elle offre un calendrier annuel chargé avec plus de 100 courses par an de tous formats et pas moins de 2 courses chaque weekend. La Réunion accueille aussi un des ultra-trails les plus difficiles du monde : la Diagonale des Fous.

Les spécificités du trail « Made in Péi »

Malgré son petit territoire, La Réunion offre une très grande diversité de paysages, de terrains et de microclimats, parfois très proches les uns des autres, et les conditions peuvent donc être très variables parfois sur un même parcours. Les sentiers sont souvent, comme pour le reste, intenses.

Les montagnes

La Réunion est une montagne volcanique géologiquement jeune au relief très escarpé. Son activité volcanique débordante et la forte érosion lié au climat ont formé en peu de temps le relief dantesque et spectaculaire que nous connaissons aujourd’hui. L’île compte une vingtaine de sommets à plus de 2000 mètres d’altitude et le Piton des Neiges, toit de l’océan Indien, culmine à 3070 mètres. Il est entouré de 3 vastes cirques naturels (anciennes caldeiras), Salazie, Mafate et Cilaos, enserrés par des remparts de plus de 1000 m. et composés de centaines de pitons, de crêtes, de cols et d’a-pics. La Réunion est d’ailleurs inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco pour ses « Pitons, cirques et remparts », c’est dire le caractère exceptionnel des montagnes réunionnaises. L’île compte aussi un réseau hydrographique extrêmement dense avec 13 rivières pérennes mais surtout des centaines de bras, de ravines et de cascades qui façonnent le paysage et la topographie. En savoir +

Le climat

La Réunion bénéficie d’un climat tropical globalement rythmé par la saison sèche de mai à novembre (hiver austral) et la saison des pluies de janvier à mars (été austral). Mais en matière de pluviométrie, l’île est pour ainsi dire coupée en deux : à l’Est la Côte au Vent qui reçoit les alizés est très arrosée tandis qu’à l’Ouest, la Côte sous le Vent protégée par le relief est beaucoup plus sèche. La Réunion détient d’ailleurs presque tous les records du monde de pluviométrie entre 24h et 15 jours dans la région du volcan. Les températures sont très variables entre le littoral et les hauts et elles peuvent être très rigoureuses à plus de 2000 mètres durant l’hiver austral. L’île compte aussi de très nombreux microclimats parfois très proches. Enfin, le relief et l’insularité entrainent un phénomène d’ennuagement quasi-quotidien des reliefs et remparts de l’intérieur à la mi-journée (phénomène diurne de convection). En savoir +

Les forêts

Les forêts couvrent encore près de la moitié du territoire de La Réunion, et certaines forêts primaires sont encore dans un état exceptionnel de conservation. La diversité du relief et du climat entraine logiquement une grande variété de milieux naturels. Les Forêts de Bois de Couleurs (forêts tropicales spécifiques à La Réunion) qui s’étendent jusqu’à 2000 mètres d’altitude se caractérisent par la densité et la diversité d’espèces, et un taux d’endémisme très élevé. La végétation est souvent dense et certains parcours peu empruntés ou moins entretenus pourront laisser quelques égratignures, mais bon nombre de plantes croisées sur votre parcours ne se trouvent nul par ailleurs sur terre. La faune se caractérise surtout au travers des oiseaux, dont la majorité d’entre eux sont aussi endémiques de La Réunion. En savoir +

Les rivières

La Réunion compte 24 rivières et cours d’eau principaux, dont 13 rivières pérennes, mais l’île dispose d’un réseau hydrographique extrêmement dense, constitué de centaines de cours d’eau secondaires, de bras et de ravines. Le débit des rivières et les vitesses d’écoulement peuvent être très variables, et atteindre des valeurs considérables durant la saison des pluies. Le climat réunionnais entraine par ailleurs une forte disparité de la pluviométrie entre les régions et entre les saisons, et donc du débit des rivières et cours d’eau. Il est donc presque systématique sur un parcours de devoir traverser au moins une ravine, certains empruntant même le lit des rivières. Il convient d’être très prudent face à la montée des eaux qui intervient soudainement et brutalement, et surtout sans signe annonciateur.

Et les sentiers alors ?

Conséquence logique de tout cela, les sentiers à La Réunion peuvent être considérés comme difficiles. Nous entendons par difficile plusieurs éléments :

  • Le terrain : les terrains peuvent être très variés (pistes, sentiers vallonnés, sentiers monotraces plus ou moins techniques, roches volcaniques, rivières et ravines…) mais d’une façon générale les sentiers sont plus accidentés et moins roulants (dénivelé, technicité).
  • Le dénivelé : les parcours et les courses de trail à La Réunion comptabilisent souvent un dénivelé cumulé important. De plus, les spécificités du relief entrainent des montées et des descentes abruptes avec un pourcentage de pente souvent élevé (+30%).
  • La technicité : les sentiers réunionnais sont souvent techniques : hautes marches, échelles, passerelles, pierriers, roche volcanique, végétation, racines, passages à gué / glissants / instables / vertigineux… Ils ralentissent inévitablement la vitesse moyenne et nécessitent une approche particulière.
  • Les conditions : les conditions météo (température, pluviométrie, taux d’humidité, vent) sont souvent changeantes à La Réunion. On peut avoir très chaud mais aussi très froid sur un même parcours, et évoluer dans des environnements variés et parfois difficiles.

Il existe bien sur des sentiers faciles et abordables sur le littoral et dans les hauts, mais il est difficile d’envisager un parcours ou une course de trail à La Réunion sans être confronté à ces différents éléments. Et c’est bien tout ce qui fait le charme du Trail Péi !

Panorama-sommets-reunion

Quelques principes et conseils de base

Au delà de l’approche sportive que chacun appréhendera à son niveau et en fonction de ses objectifs, notamment en matière de préparation et d’entrainement, faire du trail à la Réunion nécessite quelques précautions et préparations d’usage applicables à tous  :

  • Préparer son parcours : prendre le temps d’étudier un nouveau parcours (distance, D+, profil, terrains dominants, points d’eau / ravitaillements possibles…), ne pas minimiser les difficultés éventuelles.
  • Vérifier les conditions : consulter et vérifier les conditions météo, l’état des sentiers, voire le cas échéant l’état des rivières, ne pas minimiser les changements climatiques et leurs conséquences.
  • S’équiper en conséquence : prendre l’équipement minimum obligatoire adapté à votre parcours et ne jamais sous estimer vos besoins ou minorer votre équipement nécessaire pour « voyager léger ».
  • Anticiper les problèmes : avoir l’équipement adapté, prévoir une sortie de secours ou un plan B, prévenir famille ou amis, avoir un téléphone localisable avec les n° utiles sont autant de petits réflexes à adopter pour prévenir toute mauvaise surprise.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu