L’International Trail Running Association (ITRA) est l’instance internationale chargée de promouvoir et développer le trail running. Elle propose notamment un système d’évaluation des courses, et un indice de performance des coureurs.

Rôle et missions de l’ITRA

Logo-ITRAL’ITRA a été crée en septembre 2012 dans le cadre des 1ères Assises Internationales du Trail qui ont eu lieu à Courmayeur en réponse à la popularité grandissante de ce sport et au besoin d’organisation de l’activité et des compétitions. Depuis 2015,  le trail running et l’ITRA sont reconnus par l’IAAF (International Association of Athletics Federations) comme discipline de l’athlétisme. Sur un plan général, les missions de l’ITRA consistent à développer, organiser et promouvoir le trail running comme sport à part entière. L’ITRA intervient aujourd’hui dans de nombreux domaines, que ce soit pour les organisateurs et pour les coureurs : indice de performance et côte ITRA, certification des parcours, championnats mondiaux, politique de santé, prévention, éthique, athlètes de haut niveau…

Indice de perfomance et côte ITRA

Depuis son lancement, l’ITRA a crée un indice de performance et une côte qui permet en particulier de comparer le niveau de vitesse des trailers au niveau International, entre des athlètes qui peuvent n’avoir jamais pris part à une même compétition. L’Indice de Performance ITRA régulièrement mis à jour a pour objectif  de fournir une évaluation du niveau de vitesse des trailers. Il correspond au potentiel de vitesse de chaque coureur sur une échelle de 1000 points. Cette valeur obtenue est appelée « côte ». Il est calculé en faisant une moyenne pondérée des 5 meilleures performances sur les 36 derniers mois. L’indice de performance général prend en compte les 5 meilleurs résultats toutes courses confondues. Il existe également un indice de performance par catégorie de trail. L’ITRA a fait évolué en mai 2019 son indice de performance pour mieux prendre en compte l’état de forme et les forces en présence, en introduisant un coefficient lié à l’ancienneté. Pendant les 12 premiers mois après la course un résultat est pleinement pris en compte dans le calcul. Après ces 12 premiers mois, le résultat perd petit à petit de son importance. Grâce à un coefficient négatif qui décroît tous les six mois, il compte toujours mais à une moindre valeur. Ainsi, l’indice de performance va décroitre si le coureur ne court plus. Ces changements permettront d’avoir une vision plus réelle et plus dynamique des classements.

ITRA-Cote-Indice-de-Perfomance

Le tableau des niveaux permet de définir différentes catégories de traileurs allant du débutant (niveau local) jusqu’au top élite (niveau international). Ce tableau a aussi été mis à jour par l’ITRA en mai 2019 : les catégories ont été affinées, et une nouvelle catégorie voit le jour : top élite. Cette catégorie commence au-dessus de 900 pour les hommes et au-dessus de 775 pour les femmes et comprend un très faible nombre de coureurs correspondant au tous meilleurs mondiaux. Une redéfinition du niveau élite : rehaussé au-dessus de 825 chez les hommes alors qu’auparavant il était au dessus de 800. Chez les femmes il est considéré comme étant au-delà de 700. Au sein des niveaux la progression est plus linéaire avec notamment l’apparition d’une nouvelle catégorie “strong”. Les segmentations affinées des niveaux hommes et femmes ont pour objectif de mieux situer les traileurs.

Evaluation des parcours de trail

Ce système d’évaluation et de notation des coureurs s’appuie en amont sur l’évaluation des courses par l’ITRA, et le cas échéant sur les données transmises / connues par l’organisateur, c’est la raison pour laquelle certaines courses n’apparaissent pas dans le classement ITRA et la fiche du coureur. Les organisateurs ont dans cette logique tout intérêt à faire certifier les parcours de leurs courses, d’autant que cela permet également de les rendre éventuellement qualificatives pour les grands rendez-vous, UTMB en tête de liste.

L’ITRA propose un service de certification des parcours et d’évaluation de la difficulté des trails. Ce service consiste à certifier la distance, le dénivelé positif et le dénivelé négatif d’un trail et à fournir une évaluation de la difficulté de la course (Km-Effort) par l’attribution de 1 à 6 points ITRA. Le système d’évaluation change au 1er janvier 2019 selon les critères suivants.

ITRA-km-effort-categorie

Pour les courses en une seule étape, une évaluation du Km-effort est réalisée en additionnant la distance exprimée en km et le centième du dénivelé positif exprimé en mètres. Par exemple, le nombre de points d’effort d’une course de 65 km et 3500 m de dénivelé positif est : 65 + 3500/100 = 100. Selon le nombre de points d’effort retenu, il sera attribué à la course :

  • 0 point ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 0 et 24
  • 1 point ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 25 et 44
  • 2 points ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 45 et 74
  • 3 points ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 75 et 114
  • 4 points ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 115 et 154
  • 5 points ITRA pour un nombre de km-effort compris entre 155 et 209
  • 6 points ITRA à partir de 210 km-effort

Note-critères-ITRA

En plus des points ITRA de 1 à 6, vient s’ajouter 2 indices / critères :

Niveau Montagne : le niveau Montagne permet de distinguer la difficulté “Montagne” d’une course sur une échelle de 1 à 12, en s’appuyant sur des valeurs objectives comme le pourcentage de pente, la plus longue ascension en continu et l’altitude moyenne du parcours.

Critère Finisher : le critère Finisher est calculé en fonction du temps limite autorisé par l’organisateur et s’adresse plus particulièrement aux coureurs les plus lents. Il fournit l’indice de performance minimum nécessaire pour pouvoir terminer la course dans le délai imparti. En comparant le critère Finisher à son propre indice de performance, chaque participant pourra juger de sa capacité ou non à finir la course dans le temps limite maximum autorisé.

Les courses à étapes sont analysées séparément, avec comme critères additionnels le nombre d’étapes, la distance et le dénivelé positif de la plus longue étape.

Fermer le menu
×

Panier